La vieillesse chez le chien

#1
La vieillesse chez le chien
Par Danièle Mirat, comportementalistes


Leur espérance de vie s'allonge

Le vieillissement est aujourd’hui l’objet de l’attention de tous les acteurs du bien être de l’animal familier, car comme ses maîtres celui-ci voit son espérance de vie augmentée.

Les progrès en médecine, chirurgie, diététique humaine et vétérinaire, les recherches en gérontologie et gériatrie plus particulièrement, ont en effet contribués à allonger notre vie comme celle de nos compagnons « à 4 pattes ».

Alors un jour on remarque la barbiche blanche de notre briard, les yeux opaques de notre caniche. Eh ! Oui, ils vieillissent !


A quel âge parle-t-on de vieillesse chez le chien ?

En fonction de leur taille, leur poids, leurs conditions de vie ainsi que de leur potentiel génétique personnel, nos chats et nos chiens ne sont pas égaux devant le vieillissement.

On observe qu’un grand chien entre dans le 3ème âge après ses 7 ans, son espérance moyenne de vie étant de 10 à 12 années. Les chiens de travail (gendarmerie, sauvetage, ring, pistage etc.) et les chiennes reproductrices sont d’ailleurs mis à la retraite à partir de cet âge.

Un chien de petite race pouvant vivre beaucoup plus longtemps (15/18 ans), leur vieillesse ne débutera que vers les 10 ans.

Basées sur des critères variés, des grilles de comparaisons d’âges de l’être humain par rapport à ceux du chien sont même proposées. Ces estimations n’ont d’intérêt que pour retenir qu’un chien âgé de 10 à 16 ans n’est pas un adolescent mais un vieillard ! et qu’il doit pour cela être traité avec des égards.

Certains facteurs influent sur la longévité de nos petits compagnons. Le code génétique bien sûr, mais spécialement tout le soin que l’on a pris d’eux dès leur jeune âge, pour leur assurer une bonne condition physique et psychique (l’une n’allant pas sans l’autre).


Être attentif à certains signes

Graduellement moins beau, moins actif, moins présent, l’animal âgé est plus fragile qu’un jeune adulte et doit donc faire l’objet d’observations et d’attentions toutes particulières.

Le regarder vivre et se déplacer, le palper, noter tout changement pour reconnaître ses déficiences progressives, aide à vite déceler l’apparition d’une maladie liée au vieillissement.

L’allongement du temps de repos et de sommeil, qui lui est normal, ne devra donc pas être une inquiétude.

Mais lentement l’animal peut venir à souffrir dans sa locomotion, s’essouffler, mal entendre ou mal voir … plusieurs de ces déficiences finissant par s’ajouter ! Résultat sa vitalité est diminuée et il peut être moins prompt à obéir.

Le cerveau, organe de traitement des informations et de commande est concerné par le vieillissement. Son inévitable dégénérescence entraîne et accompagne progressivement nombre de troubles organiques, mais aussi de l’humeur et du comportement souvent.

Les signes du 3e âge se voient donc sur le plan physique, psychologique et comportemental.


Le corps commence à sentir le poids des années

Ses performances physiques diminuant progressivement, l’animal se fatigue plus vite, il peine à sauter ou monter les marches

Des poils blancs apparaissent sur le museau, le corps, la fourrure devient plus terne ou dépilée par endroits

Des verrues ou kystes peuvent se former, qu’il faut faire examiner car les tumeurs sont légion chez les seniors (d’ailleurs nombreuses sont les femelles âgées qui développent des tumeurs mammaires)

L’animal s’alourdit parfois. La surcharge pondérale est toujours préjudiciable au cœur, aux reins… mais surtout si c’est un chien dysplasique qui alors boitera davantage.

La cataracte opacifie le cristallin, ce qui rend la vision de plus en plus trouble.

Les facultés auditives diminuent et le chien obéit plus mal aux ordres : d’où l’intérêt de lui avoir appris à réagir à la voix et aux gestes.

Le chien âgé peut se mettre à tousser ou s’essouffler, voire tomber en syncope… peut-être des symptômes de maladies cardiaques, pour le vétérinaire.

Des insuffisances rénales (les reins filtrant moins bien) peuvent provoquer la mort de l’animal (c’est une des premières causes de mortalité chez le chat) : alerter son vétérinaire quand on voit l’animal boire davantage.

La perte d’appétit ou au contraire la boulimie, l’incontinence nocturne, des constipations en alternance avec des diarrhées sont autant de points de repères de l’affaiblissement des fonctions vitales de l’organisme de l’animal.


Sa psychologie et son comportement évoluent aussi

Graduellement la vie relationnelle de notre compagnon vieillissant s’appauvrit. Mais ce phénomène s’accompagne parfois de troubles de l’humeur et du comportement plus marqués, et certains de ces dysfonctionnements nécessitent de consulter le vétérinaire :

L’animal a moins d’intérêt pour tout ce qui le stimulait autrefois. Il accueille son maître avec moins d’enthousiasme et réagit comme « avec retard » ou comme « un peu décalé » quand on le sollicite, jusqu’à ne plus répondre aux ordres

Il gémit parfois dans des circonstances du quotidien (toujours un peu les mêmes) pour ce qui ne semble pas être des douleurs ; il devient moins patient (voire despotique pour celui qui n’était déjà pas très souple !)

Il peut avoir des réactions disproportionnées ou un peu inopportunes à des bruits plus ou moins familiers

Il peut se mettre à déambuler de jour et même de nuit, voire se « perdre » dans son environnement habituel (dans le jardin notamment)

Il peut rechigner à sortir hors de chez lui, et sembler avoir oublié ses apprentissages du jeune âge, ou même être « retombé en enfance » ingurgitant, comme un chiot, tout ce qu’il trouve.
Quand ton coeur est dans la peine, n'écoute pas de musique, va sans bruit te nourrir du silence, là où il n'y a que de l'air, de l'eau et des cailloux, car résonneront là-bas les mots qui permettent de vivre.
(Poème Japonais).

#2
Merci beaucoup pour ce travail c'est vrai qu'il est bon d'avoir une piqure de rappel :( même si nous refusons de les voir vieillir hélas
Me donnez vous le droit de me servir de votre travail pour "enrichir" un forum qui me tient a coeur ? votre refus ne fera pas de moi quelqu'un de "vexée" non du tout cela peu se comprendre
bien a vous et merci pour ce forum tellement voué a l'animal
Mamouth,Pirate,Uppala,Vagabond,,Biscotte,Nanette,Rhapsodie,Uranie,Virgule,Salsa
Image

#4
Bonjour à tous et à toutes,
Je vous écris pour ma Princesse (dite Mamie Garou)..Depuis peu plus d'une année(date de son arrivée ici en Bourgogne), nous lui donnons tous les jours pour ses soucis de cœur un quart de Nelio et un quart de Tempora. Le vétérinaire d'ici ne vend plus ces médicaments et m'a vendu du Cardalis , lui donner un demi cachet par jour.
Je voulais avoir votre avis sur ce changement.

Princesse a eu une petite baisse de forme, mais depuis 3 semaines environ tout va mieux.

Merci de votre réponse

Marguerite Chenais

#5
Merci pour toutes ces informations Sandrine.
Je me posais des questions sur ma petite Mamie O'Clara, ckcette de 15 ans qui depuis environ 2 mois, me réveille chaque nuit en se promenant dans la maison....je la remets dans son panier avec un petit gâteau et elle se rendort......moi, pas forcément ! :cry:
Mais, prise par une frénésie de changement, j'ai ôtés certains meubles que j'ai posés ailleurs, et je pense que cela aussi la trouble (elle est sourde et aveugle !) ; je suis une mauvaise mère j'aurai du y penser !!!! :evil:
Tout de suite j'ai pensé à une maladie car elle a déjà fait 2 AVC.
Vous lire :e fait bien prendre conscience que pour l'animal âgé, aveugle, il vaut mieux ne RIEN changer à son environnement. Je la truve formidable lorsqu'elle se déplace....

Re: La vieillesse chez le chien

#6
Bonjour à tous

Je viens de lire cet article car je me pose beaucoup de question sur mon Dan d'Amour depuis peu de temps et j'ai eu mes réponses
Il commence à vieillir ... entre l'arthrose à ses pattes arrières qui l'empêche de monter sur le fauteuil avec moi, il dort beaucoup, il marche parfois de travers mais il fait sous lui depuis peu ... alors je me demandais si je devais laisser faire la nature en prenant soin de lui bien sur ou si je devais l'emmener chez le vétérinaire pour un traitement, pour l'aider ou autre ... c'est la première fois que je vis la vieillesse d'un de mes chiens et cela me perturbe beaucoup et cela me fait mal au coeur de le voir ainsi ...
Quelques conseils de votre part me permettront peut-être de le vivre mieux et surtout pour mon Dan

Sophia

Re: La vieillesse chez le chien

#7
La vieillesse est le processus naturel de la vie... Chez l'humain... Comme chez nos amis à quatre pattes... Le but est de les aider autant qu'on le peut à vivre le mieux possible, le plus confortablement possible cette période de la vie... Une visite chez le véto est à mon sens nécessaire, surtout quand on remarque quelques signes, quelques changement de comportement chez son compagnon... Un bilan clinique permet de détecter des pathologies souvent liées à l'âge comme l'insuffisance hépatique, l'insuffisance rénale, un problème cardiaque ou autre et surtout, de commencer un traitement si besoin le plus tôt possible... Plus le traitement est commencé tôt, meilleures sont les chances de voir la vie de son compagnon prolongée...
Répondre

Retourner vers « Les Seniors côté Véto »